Alcool et ses effets

Les effets sur les organes internes

Les effets sur les organes internes

Les effets de la consommation abusive d’alcool sur les organes internesQu’ils aient un problème de dépendance à l’alcool ou de consommation excessive, les alcooliques risquent d’endommager à peu près tous les organes internes de leur corps.

  • Foie

Parmi les complications physiques dues à l’abus d’alcool, les maladies du foie sont les plus fréquentes. Parce que le foie est le grand responsable de la transformation de l’alcool ingéré, les intoxications ont inévitablement des répercussions hépatiques.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Les effets à long terme

Les effets à long terme

les effets alcool à long termeSur le long terme, l'alcool peut être responsable de très nombreuses maladies : cancers (bouche, oesophage, gorge..), maladies du foie (cirrhose) et du pancréas, maladies du système nerveux et troubles psychiques (anxiété, dépression, irritabilité, etc.), troubles cardiovasculaires... Du fait d'une consommation plus importante, les hommes sont plus touchés que les femmes, et un décès masculin sur sept est attribuable à l'alcool.

  • Système nerveux et psychique : Une consommation excessive peut entraîner des troubles de la mémoire, une anxiété, de la dépression, de l'insomnie et être à l'origine de suicides.Chez la femme enceinte, le risque pour le cerveau est très important pour l'embryon et le foetus (retard de développement, atteinte du cerveau...)

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Les effets à courts termes

Les effets à courts termes

Les effets à courts termesLes effets immédiats sont bien connus, ainsi l'ivresse apparaît en quelques heures à cause d'une consommation trop importante. Cet état sera d'autant plus rapide que la personne ne sera pas habituée à boire. La coordination motrice, l'équilibre, la perception et le jugement sont altérés. On distingue invariablement trois phases qui évoluent de l'euphorie à l'endormissement. Selon l'Institut National de prévention et d'éducation pour la santé , l'état évolue ainsi :

  • Phase d'excitation : Le taux d'alcoolémie est inférieur à 0,7 g/l de sang. Euphorique, désinhibé, bavard et familier, l'ivresse est atteinte.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Alcool cerveau et système nerveux

Alcool cerveau et système nerveux

Alcool cerveau et système nerveuxL'alcool agit sur le cerveau en général et sur certaines zones cérébrales en particulier.L'alcool est une substance anesthésiante qui agit donc comme narcotique sur les cellules du cerveau, ce qui a pour effet un ralentissement de la communication entre les neurones. De plus, les cellules du cerveau vont aussi fonctionner différemment. A terme, certaines cellules du cerveau vont aussi disparaître, c'est ce qu'on appelle la "perte de tissu cérébral".Elle s'observe clairement à partir d'une consommation journalière de 6 verres d'alcool et est due à la toxicité de l'alcool qui vient détruire les cellules cérébrales.De ce fait, le volume du cerveau rétrécit quand on consomme de l'alcool avec excès pendant des années.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault