Alcool et grossesse

20 à 30 % des femmes

Alcool: 20 à 30 % des femmes continueraient à boire pendant leur grossesse

Alcool: 20 à 30 % des femmes continueraient à boire pendant leur grossesse

Un plan d'action est engagé jusqu'en 2018 en Aquitaine et à la Réunion pour rappeler qu'il faut complètement stopper sa consommation d'alcool pendant la grossesse.Seules entre 70 à 80 % des femmes enceintes stopperaient leur consommation d’alcool pendant leurs grossesses, selon une étude publiée en 2013 par l’institut de veille sanitaire.« Il y a donc des lignes à bouger », constate Martine Valadie-Jeannel, médecin référent régional sur les addictions, à l’agence régionale de santé d' Aquitaine. C’est la vocation du plan d’action mené à la Réunion et en Aquitaine jusqu’en 2018 pour mieux informer le grand public sur les risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse et coordonner les réseaux qui existent déjà sur le territoire.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Alcool et grossesse, une si longue histoire

Alcool et grossesse, une si longue histoire

Agnès Buzyn s’engage contre l’alcool chez les femmes enceintes.Agnès Buzyn s’engage contre l’alcool chez les femmes enceintes. Un combat déjà mené en 1900 par un chimiste qui… donnait du rhum aux femmes lors de l’accouchement.

Zéro alcool pendant la grossesse. Voilà une des priorités d’Agnès Buzyn. « Un enfant sur 1 000 naît aujourd’hui avec un handicap lié à l’alcoolisme fœtal », vient d’expliquer la ministre de la santé, en annonçant que serait agrandi le pictogramme « interdit aux femmes enceintes » sur les bouteilles d’alcool. Un combat louable mais qu’Agnès Buzyn n’est pas la première à mener.

Une mise en garde déjà dans l’Ancien Testament

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Alcoolisation

Alcoolisation fœtale

Alcoolisation fœtale Un peu d'alcool pendant la grossesse, ce ne serait pas si dangereux que ça pour le bébé à naître ? C'est en substance ce que révèle une étude menée sur plus de 10.000 enfants dont les mères ont bu modérément de l'alcool alors qu'elles étaient enceintes. Denis Lamblin, président de l'association Syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) France, rappelle les dangers d'une telle consommation. Dire que boire un peu d'alcool pendant la grossesse, ça ne fait rien au bébé, c’est un peu rapide. Les conclusions de l'étude qui a été publiée le 17 avril 2013 dans le "BJOG - An International Journal of Obstetrics Gynaecology" sont plus prudentes.Alcoolisation fœtale Certes, les chercheurs soulignent qu'à l'âge de 7 ans les enfants dont les mères ont bu jusqu’à deux unités d’alcool, soit 20 grammes d’alcool , par semaine ne présentent pas de difficultés comportementales ni cognitives.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Comment prévenir

Comment prévenir le syndrome d'alcoolisation foetale ?

 Face au syndrome d'alcoolisation fœtale, il est important de faire de la prévention. Alors qu'un bébé sur 100 naît avec ce syndrome, comment en parler aux parents avec pédagogie ? Le docteur David Germanaud, spécialiste du sujet est l'invité de Benjamin Muller.

Comment prévenir le syndrome d'alcoolisation foetale ?

Regardez la vidéo

Lorsqu'une femme enceinte consomme un verre d'alcool, on constate autant d'alcool dans son sang que dans celui du bébé, mais plus encore en proportion dans celui de son bébé, sachant le poids du fœtus et compte tenu du fait que son foie et son rein ne sont pas encore capables d'éliminer l'alcool. Les risques pour le fœtus sont d'autant plus importants que la consommation d'alcool intervient tôt dans la grossesse. Les effets de l'alcool sur le fœtus sont particulièrement néfastes sur son système nerveux central.

0
0
0
s2sdefault