les jeunes

Alcool et les jeunes

Sur Instagram, l'alcool cible les jeunes !

Sur Instagram, l'alcool cible les jeunes !

 Sur Instagram, l'alcool cible les jeunes !Sur le réseau social Instagram, on peut trouver des images de jeunes, une bouteille d’alcool à la main. Derrière ces photos qui ont l’air naturelles se cache des publicités pour de l’alcool à destination des jeunes, parfois sans aucune mise en garde sur les dangers de sa consommation. Est-ce légal ?

En se baladant, sur le réseau social à la mode Instagram, on peut tomber sur des profils d'influenceurs avec près 600 000 abonnés. Gioboyparis, par exemple, un jeune homme de 28 ans qui s’affiche dans un décor de vacances, une bière à la main.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Problèmes d'alcool et les jeunes

Peut-on être jeune et ne pas boire d'alcool ?

Problémes alcool jeunes étudiantsHugo, 21 ans, est tombé de la fenêtre de sa chambre d'étudiant après s'être beaucoup alcoolisé dans la nuit du 12 au 13 octobre. Le point sur les jeunes et l'alcool dans On est fait pour s'entendre !

57% des jeunes de 17 ans déclarent avoir déjà été en état d'ivresse. Soirées étudiantes, week-end d'intégration, voyages scolaires, pots après les cours... : l'alcool est malheureusement un outil d'intégration qui permet de créer du lien.

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Aide pour les parents

De l'aide pour les parents de jeunes accros à l'alcool

Carrefour AddictionS ouvre un site de conseils pour les familles dont les ados abusent de la boisson, du cannabis ou des jeux vidéo.

«On sonne à la porte à trois heures du matin. Vous ouvrez et découvrez une masse informe. C'est votre gamin complètement ivre. Vous avez peur, vous êtes fâchés. Par la suite, vous vous demandez comment réagir, que dire», image Claudia Carnino-Ilutovich, présidente de Carrefour AddictionS.

Face aux éventuels excès d'un ado, pères et mères peuvent se sentir démunis,

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault

Binje Drinking : boisson mortelle

Binje Drinking : boisson mortelle

Binje Drinking : boisson mortelleMalgré une consommation en recul de 50% en 50 ans, l’alcool reste la 2e cause de mortalité évitable en France, juste derrière le tabac. Deux facteurs sont particulièrement importants en terme de risque d’évolution vers l’addiction : l’âge de début de la consommation d’alcool et l’âge de la première ivresse.

La dépendance à l’alcool, c’est comme l’anglais ! Plus on commence tôt, mieux on l’apprend, malheureusement… Le cerveau encore incomplètement mature des adolescents est beaucoup plus vulnérable qu’un cerveau adulte à l’alcool, notamment à son caractère toxique et addictif. La consommation régulière (estimée à plus de 10 fois par mois), reste marginale chez les collégiens, mais concerne un quart des élèves en 1ere et en terminale.

Selon l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS) : un élève sur six en troisième, 70% en terminal ont déjà été ivre

Lire la suite...

0
0
0
s2sdefault