Pourquoi boire de l’alcool devant son enfant peut le perturber

Une récente étude britannique révèlerait que consommer de l’alcool devant ses enfants aurait une incidence sur leur état émotionnel… Découvrez pourquoi.

Une récente étude britannique révèlerait que consommer de l’alcool devant ses enfants aurait une incidence sur leur état émotionnel… Découvrez pourquoi.

La France est connue pour ses traditions où l’alcool, en particulier, le vin fait partie du repas. D’autres boissons alcoolisées comme le champagne, font partie du terroir français et souvent consommés lors de moments de fête

ou d’occasion spéciales. Bien sûr, il est important de ne pas tomber dans l’excès et d’en boire avec modération ! Même en buvant de l’alcool en quantité raisonnable, l’Institut des études sur l’alcool britannique (IAS) vient de démontrer qu’il était néfaste de boire devant ses enfants…

Des parents inconscients ?

Les enfants qui verraient leurs parents boire devant eux seraient anxieux, embarrassés voire inquiets selon l’étude menée par l’IAS. Les chercheurs ont réalisés des tests sur 1 000 parents et leurs enfants. La moitié du panel a déjà été éméchée devant ses enfants et 29% ont même déjà été ivres ! L’enquête révèle une vérité assez alarmante selon laquelle 29 % des parents pensent qu’il est acceptable d’être en état d’ébriété devant ses enfants du moment que c’est occasionnel…

Les enfants témoignent…

Les enfants semblent pourtant être affectés par la consommation d’alcool de leurs parents. En effet, près d’un sur cinq avoue se sentir gêné, 11 % se sentent inquiets, 7 % assurent que leurs parents discutent plus avec eux que d’habitude tandis que 12 % affirment qu’ils leur portent moins d’attention. 15 % déclarent même que leurs parents les mettent au lit plus tôt ou plus tard que d’habitude. Un facteur inconfortable qui exclut l’enfant et qui l’inquiète quant au comportement imprévisible de ses parents.

Le danger de la banalisation de l’alcool

La directrice générale de l’IAS, Katherine Brown met en garde sur la promotion de l’alcool et son incidence sur les enfants. « Ils sont exposés à un déluge de messages marketing qui glamourisent la consommation d’alcool (…) Les parents ont du mal à apprendre aux enfants le côté négatif de l’alcool. Nous espérons que cette étude guidera les parents qui veulent faire des choix éclairés sur leur propre consommation devant leurs enfants » conclue-t-elle.

0
0
0
s2smodern